#35

En introduisant la cassette dans la console, Ange vit apparaître un écran noir, et la musique de Mario se fit forte dans la télévision. Quelques secondes plus tard, la petite musique répétitive se transformait en version musicale de l’internationale et une image pas très grande, très pixellisée et assez floue vint se placer au centre de la trame noire. On y voyait Andrew et deux autres hommes qui se prenaient par le bras et qui souriaient. Leur visage semblait comme illuminé, et le soleil qui venait éclairer leur belle peau encore jeune avait du être radieux ce jour là.

Les frères de Mary.

Probablement derrière la caméra qui avait pris cette photo, Mary elle-même, qui avait positionné sa main et deux doigts en V entre elle et les trois hommes. La photo devait dater de la fin des années 2020, Andrew avait déjà un air assez vieux par rapport à l’époque où Ange l’avait connu. Les deux autres hommes avaient une allure assez banale, à peu près de la même taille qu’Andrew, même carrure, seulement des visages un peu différents, peut-être plus européens.

Au bout de quelques secondes, la cassette s’arrêtait, et était automatiquement éjectée de la console. Si on la repoussait, la même chose se passait. Ange fit l’essai trois fois puis stoppa.

Il était certain de posséder maintenant le nom d’utilisateur, ou presque : soit Mary Bros’ soit Mary’s Brothers, mais quelque chose dans ce genre.

Cependant, le lien donné par la cassette bidouillée par Andrew était trop évident à ce stade. Car même sans savoir qui était Mary, et la référence à ses frères d’arme, il était assez simple de comprendre qu’il y avait un code.

Cette découverte donnait tout de même de l’espoir à Ange. Il lui fallait trouver le nom de ces deux types qu’il ne connaissait pas, et qui étaient à n’en pas douter des camarades.

Il entreprit une recherche internet en tapant le nom d’Andrew et en voyant les images que Google associerait. Aucune ne correspondait évidemment à la photo qui était apparu sur l’écran. Ange passa quelques heures à lire tous les articles de jeux vidéos et d’autres spécialisations informatiques qui avaient été laissés sur la toile par Andrew. Aucun indice, rien. La solution devait être plutôt dans la tête d’un révolutionnaire que sur le gigantesque réseau contrôlé par les services du gouvernement. L’empirie mnésique de la Nuit Debout, encore vivante dans certaines têtes, allait peut-être sauver la Révolution même.

Ange prit un peu d’eau restant dans le bac à douche et s’en absorba le visage, comme pour s’introduire des idées fraiches dans la tête. Il était un peu requinqué et il voulait continuer à penser sur ce thème des frères de Mary.

Il retourna vers les cassettes de jeu vidéo. Il se ravisa sur la notion de facilité qu’il y avait à découvrir la petite ruse d’Andrew. En effet, un investigateur qui n’aurait pas eu à rester plusieurs jours de suite dans la pièce n’aurait probablement pas perçu le caractère nécessaire d’introduire tous ces jeux dans la fente de la boite métallique. Il aurait tout au plus inspecté l’extérieur des cassettes elles-mêmes. Et celle de Mario n’avait rien de saillant : elle était seulement un peu abîmée et effacée dans son titre. Il fallait avoir Mary en tête pour véritablement sentir le besoin de la vérifier. Prise dans la série des autres cassettes, elle n’était pas singulière.

Ange réintroduit le petit morceau de plastique de nouveau, et essaya de déceler des détails dans l’image. Rien de pertinent ne se fit jour dans son esprit. Comment avoir le moindre soupçon de qui étaient ces deux hommes, dont les noms constituaient vraisemblablement le mot de passe. On ne distinguait pas bien leurs yeux, ni ce qui était écrit sur leurs affaires. En bref, rien à tirer du visuel.

Ange introduit la cassette encore. Cette fois, ce qui le frappa fut la transition pas vraiment nette entre la musique de Mario et l’Internationale, pas entièrement chiadée et laissée un peu dans un format amateur. Quel était le lien entre la petite musique lancinante de Mario, risible, embêtante, chatouillante, et la noble chanson de toutes les batailles progressistes d’Europe ?

Ange repassa la bande, encore et encore. Plus il la passait, plus il eut l’impression que la rupture entre les deux enregistrements était voulue, et plus il sentit que la musicalité de l’internationale était bizarre. Le rythme ne correspondait pas à ce que devait être le champ, et certaines notes étaient faussées, délibérément peut-être.

Ange eut une idée, il s’installa devant un ordinateur, puis alla trouver dans les programmes un outil d’enregistreur, qu’il lança. Il enregistra d’abord la bande de Mario, puis ensuite la bande de l’internationale, dans deux fichiers différents. Il les fit jouer en même temps. Il n’en sortit qu’une cacophonie. Rien de discernable qui pouvait donner une clef pour le mot de passe.

Ange eut alors une autre idée, il sortit le texte anglais de l’Internationale, puis commença à la chanter au refrain, suivit de tout un couplet, puis d’encore un refrain et soulignait chaque syllabe correspondant aux fausses notes dans la chanson. Il n’en sortit qu’un galimatias aussi indistinct que la cacophonie précédente.

Ange réfléchit. Les frères de Mary. La famille de Mary. La famille et l’origine de Mary.

La famille de Mary était d’origine polonaise !

Ange sortit le texte de l’Internationale en polonais, puis prit soin de recommencer l’exact même processus. Ce qu’il écrivit syllabe après syllabe l’abasourdit. Une connaissance de camarade de l’Internationale, lui signalant les fausses notes, lui signalait aussi la clef de tout un mystère. Andrew avait misé sur l’oreille d’un révolutionnaire.

Devant lui sous, ses yeux, une suite entièrement logique se déroulait en série de phonèmes : Ja Cob Ju Stin An Di. Jacob, Justin et Andy.

Ange se précipita sur l’ordinateur, puis inscrivit les mots suviant :

User : Mary’s Bros    Password : JacobJustinAndy

La session s’ouvrit. Dix images mouvantes, issues de caméras, montraient le terrible spectacle de ce qui se produisait dans la devanture de la boutique..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s