#47

Ce ne fut pas bien compliqué. Il n’y eut qu’à s’orienter dans le quartier du City College non loin de la 137eme. Là tout un tas de cafés uniquement destinés à recevoir un public d’étudiants du coin offraient des terrasses joyeuses où il serait facile de chipper n’importe quel PC. Ange le fit cependant à contre cœur. Il profita d’un départ aux toilettes pour subtiliser l’objet. Sans difficulté, il était déjà loin quand la pauvre victime découvrit son café vidé et son câble électrique sans rien à charger.

Ange fit donc, grâce à un wifi de Starbucks, la recension des cafés qu’il avait besoin d’établir. La liste était choisie non seulement en fonction des orientations pour pouvoir observer, mais aussi en fonction de l’écart entre les cafés. A la fin de la journée, il avait un itinéraire et les pauses dans l’itinéraire, bref un programme complet des 20 prochaines journées.

Ce qui serait embarrassant, ce serait de pouvoir payer les cafés, parce qu’en fonction des zones où il s’installerait, aucune attention ne pouvait être provoquée de ce côté là. Il fallait donc qu’il puisse se procurer un maximum de cash à l’avance. Il n’avait pas envie de faire plusieurs jours d’aumône pour pouvoir se payer toutes ces futures consommations. Il fallut donc également se résoudre à un vol d’argent liquide. Cela nécessitait de s’éloigner du quartier actuel, et d’aller dans le Upper East Side le lendemain pour perpétrer la chose. Ange ne se voyait pas dévaliser un passant d’Harlem, et surtout il n’en obtiendrait certainement pas la somme escomptée.

C’était curieux pourtant, d’avoir à se résoudre à tous ces vols pour pouvoir parachever une action. Malgré toutes les épreuves qu’on lui avait infligées, Ange trouvait toujours du temps pour penser au caractère fort peu social de ce qu’il était en train de faire. Il pensait que ce n’était peut-être pas si certain que le sens acquis dans l’œuvre global d’une récupération de la mémoire de la Nuit Debout puisse être totalement fixé s’il fallait continuer à mener une vie de vagabond. Il n’en ignorait pas moins cette loi d’or dans laquelle il était tombé que c’est à cause de la mise en compétition dont il avait été la principale victime qu’il devait maintenant faire de basses œuvres. Il n’oubliait donc pas qu’il y a vol et vol, et qu’il dérobait au fond des ordinateurs et du fiduciaire de riche que comme on dérobe du pain pour survivre, même si ce qui était incertain de survivre ici était la Révolution.

Il dérobait donc le pain de la Révolution elle-même.

Pour en finir avec ces tracas moraux, il se décida à commettre la chose le soir-même. Il marcha à travers Central Park, puis rejoint Lexington Avenue par l’Ouest. Il fit un petit repérage des banques autour de la 86eme rue, puis son choix se fixa sur une Chase Bank, pas seulement parce qu’il s’agissait là d’une filiale de JP Morgan, qui avait financé la lutte contre la Nuit Debout New Yorkaise, mais aussi parce que l’emplacement était idéal, dans une rue sans beaucoup de monde et où il y aurait deux parkings pour se cacher.

Ange suivit une des clientes de ce guichet, qui après avoir retiré au moins deux billets de cent dollars, prit vers l’Est en direction de la rivière. Sur le chemin, il s’était baissé pour ramasser une branche morte, qu’il avait étêtée méticuleusement et dont il avait ôté toutes ses feuilles. Il rattrapa la cliente juste avant le second parking repéré, puis, arrivé à son niveau, maintint fermement le rameau nu et l’appliqua entre les deux épaules de la femme par derrière.

« – You look back, scream or turn your head and you are dead. Do not freeze, continue to walk normally and turn left in the garage. I just need your money it wont be long if you can do this seriously »

Il avait senti la femme se raidir et s’arrêter et il l’avait légèrement poussé avec sa baguette. Elle avait repris la route sans rien dire, et sans essayer quoi que ce soit. Elle prit effectivement sur la gauche au niveau du garage, et ils s’engouffrèrent tous deux dans la petite allée sombre de la 85ème.

« -You are going to stop now and if you do what you’re told, this will be over in less than a minute. Take your purse in your left hand verrry slowly, then with your left hand take the cash you just got at the ATM. No funny business or you die on the spot. »

Elle fit ce qu’on lui dit.

« – That’s good, now raise your right hand above your shoulder and I’ll grab the money. When the money will be gone from your hand, you are going to start counting until 30 in your head. When you’ll reach 30, you’ll be free again. But I warn you, not before that, not before you reach 30 ! »

De nouveau, elle s’exécuta. En moins de 2 minutes, Ange avait dévalisé une femme de 350 dollars. Une femme riche assurément, vu son manteau et vu son sac. C’était une nouveauté pour lui, cette robinade là. Mais cela s’était si bien passé, qu’il se dit qu’il pourrait recommencer, si ses ennemis ne lui en laissaient pas le choix.

Revenu au niveau de la 125ème, il « cassa » un billet de 100 pour s’acheter des burritos chez un restaurateur local. Il mangeait à l’œil, et même s’il préférait se débrouiller autrement, sa vie de vagabond, ce soir, ne lui chatouillait pas vraiment le ventre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s